• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Placement » prélèvement forfaitaire liberatoire

L'impôt à la source

définition

Le prelevement liberatoire ou prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) est un impôt prélevé directement à la source et qui ne dépend pas des revenus de l'investisseur. Le taux appliqué dépend du type de placement et parfois de la durée courue et intègre les prélèvements sociaux.

Produits de placement soumis aux prélèvements libératoires

Les différents produits de placement soumis aux prélèvements libératoires sont de divers ordres.

Les placements à revenus fixes


Ces produits de placements permettent d'opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire (Art. 125 A CGI). Cette taxation évite de déclarer les revenus du placement au titre de l'impôt sur le revenu.

Les placements à revenus variables

Les revenus générés par ce type de placement ne sont pas identiques chaque année. Par exemple les revenus des valeurs mobilières, c'est à dire les dividendes d'action, de FCP ou de SICAV.

Dans ce cas, il est possible d'opter pour le prélèvement forfaitaire obligatoire de 18% pour les opérations suivantes :

  • Titres participatifs
  • Obligations

Prelevement liberatoire ou impot sur le revenu ?

La question est bien sûr de savoir si vous avez intérêt à opter pour le prelevement liberatoire ou à déclarer les intérêts sur votre imposition de revenus.

Cela dépendra essentiellement de votre taux marginal d'imposition. Si vous êtes dans une tranche elevée, nul doute que vous aurez intérêt à opter pour le prelevement forfaitaire libératoire.

Pour le savoir réellement, vous devrez faire un travail de comparaison. Mais attention, ce choix doit impérativement être fait au moment ou vous effectuez le retrait.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux