• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Assurance crédit

Quelle quotité pour votre assurance de crédit immobilier ?

Le choix de la quotité d’assurance d’un prêt immobilier n’est pas une simple formalité du contrat et la décision peut-être lourde de conséquences. Les risques doivent être répartis en fonction de l’apport financier de chaque emprunteur. Tous les conseils utiles pour prendre les bonnes décisions.

Définition

Lorsqu’elle accorde un crédit, la banque exige des emprunteurs qu’ils souscrivent une assurance les garantissant contre le décès, l’invalidité et l’incapacité. La quotité du contrat d’assurance du prêt immobilier représente la quote-part de chacun des conjoints.

Quel choix pour votre contrat ?

Le contrat a un caractère obligatoire et doit être au minimum du montant du capital emprunté. Dans le cas d’un emprunteur unique, la question de la quote-part ne se pose pas puisque ce dernier sera nécessairement assuré à hauteur de 100%.

La quotité d’assurance d’un prêt immobilier s’apprécie d’une part en fonction de la situation financière et professionnelle de chaque emprunteur et d’autre part en fonction du niveau de protection du couple en matière de prévoyance. C’est la seule démarche afin de répartir équitablement le risque entre les deux emprunteurs.

Si vous n’avez pas encore établi de bilan prévoyance, c’est peut-être le moment de faire le point avec votre assureur-conseil.

Pensez également à vérifier auprès de votre entreprise si vous ne bénéficiez pas déjà de contrats collectifs, ce qui est souvent le cas pour les cadres et la plupart des salariés des grandes sociétés.

Par ailleurs, il est nécessaire que la quotité d’assurance de chaque emprunteur corresponde à la part de chacun dans les revenus globaux du couple.

Ainsi, si l’un des deux co-emprunteurs concourt à hauteur de 80% des revenus du ménage, sa quotité dans le contrat d’assurance du prêt immobilier devra être du même niveau.

Pourcentage d'assurance par teteMais pour être sûrs de faire le bon choix, les emprunteurs peuvent se poser la question suivante : pourrai-je payer les mensualités de mon crédit si mon conjoint venait à décéder ?

En outre, si vous êtes dans le cas d’un couple sans enfant, pensez que votre famille est amenée à s’agrandir.

Il faut donc prévoir qu’en cas de décès de l’un des deux emprunteurs, le conjoint survivant devra faire face à des dépenses plus importantes qu’aujourd’hui.

Pour finir, sachez que la banque peut très bien exiger que les quotités respectent le niveau de revenus de chacun des emprunteurs.

Ainsi, si votre conseiller fait bien son travail, il refusera de vous laisser choisir une quotité de 50%  sur chaque tête, si l’un d’entre vous deux gagne 80% des revenus du couple.

Quelques exemples de quotités

Éléments du prêt

Prenons l’exemple d’un couple d’emprunteurs qui souscrivent un prêt de 200 000 euros sur 25 ans à 4,20% et une assurance crédit sur capital emprunté à un taux de 0,30%. La mensualité de prêt hors assurance sera de 1078 € par mois.

Situation des emprunteurs


Salaire net mensuel 

% du salaire de chaque

emprunteur

% d'endettement

du couple

Reste à vivre

du couple

Monsieur2450 €70%
--
Madame1050 €
30%
--
Total3000 € 
-30,80%2422

Conséquence en cas de décès de Monsieur

Quotité de MonsieurCapital assuré

Mensualité de

l'assurance

Mensualité  restant restant à

charge de  Madame

% d'endettement

de Madame

Reste à vivre

de Madame

50%100 000 €25 €539 € (50%)51,3%511 €
70%140 000 €35 €
323 € (30%)30,7%727 €
100%200 000 €50 €
0 €     (0%)
0%
1050 €

Conséquence en cas de décès de Madame

Quotité de MonsieurCapital assuré

Mensualité de

l'assurance

Mensualité restant restant à

charge de Monsieur

% d'endettement

de Monsieur

Reste à vivre

de Monsieur

30%60 000 €15 €755 € (70%)30,8%1695 €
50%100 000 €25 €
539 € (50%)22%1911 €
100%200 000 €50 €
0 € (0%)
0%
3000 €
Comme on peut le voir, le choix d’une quotité de 50% sur la tête de chaque assuré aurait de graves conséquences en cas de décès de monsieur. Madame ne pourrait alors pas faire face seule aux  charges et son taux d’endettement, qui serait alors de plus de 51% la mettrait en situation de surendettement.


À l’inverse, le salaire confortable de Monsieur permet avec une quotité de 30% sur la tête de Madame de faire face aux échéances en cas de décès de cette dernière.

En conclusion, la quotité 70/30 correspond au strict minimum pour respecter le taux d’endettement légal si un sinistre survenait. Mais une fois payée la mensualité de prêt, Madame se retrouverait en grandes difficultés, son reste à vivre n'étant que de 727 €.

Notre conseil

Dans notre exemple, la quotité d’assurance de prêt immobilier minimum conseillée est de 100% pour Monsieur et de 30% pour Madame.

Le fonctionnement des garanties

Rappelons qu’en cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie (3e catégorie de la sécurité sociale), l’assureur soldera le capital restant dû, alors qu’en cas d’invalidité permanente totale (2e catégorie de la sécurité sociale) ou d’incapacité temporaire de travail, ce dernier prendra en charge la mensualité.

Dans les deux cas, le remboursement se fera à hauteur de la quotité d’assurance choisie pour chaque assuré.

A lire sur l'assurance

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux

Réseaux sociaux


Baromètre des taux

Taux fixes immobiliers 21/02/19

7 ans 1.95%
10 ans 2.35%
15 ans 2.60%
20 ans 2.90%
25 ans 3.15%
30 ans 3.65%