• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Crédit

Le credit affecté à un bien

Un crédit affecté est un emprunt dont la destination est connue à l’avance, c'est-à-dire au moment où l’emprunteur effectue la demande. Cet aspect peut alors faciliter la mise en place d’une garantie bancaire comme l’hypothèque sur un bien immobilier ou le gage sur un véhicule

Les différents crédits affectés

Le prêt immobilier

Le prêt immobilier est le credit affecté le plus connu et le plus important. Sa destination est nécessairement un bien immeuble.

Peut importe que l’objet soit une la résidence principale de l’emprunteur, sa résidence secondaire ou bien même l’investissement locatif.

La Loi règlemente d’une manière stricte ce type d’emprunt et il ne peut en aucune manière servir à l’achat de mobiliers ou de divers biens de consommation. Les banques font toutefois une exception avec les cuisines intégrées qu’elles assimilent à la construction ou aux travaux réalisés dans le logement.

Il existe diverses formes de credit immobilier affecté comme le prêt à taux zéro renforcé, le prêt employeur, le crédit lié à l’épargne logement ou bien encore le crédit relais ou le prêt à l’accession sociale (P.A.S).

Le prêt affecté à la consommation

Parmi les crédits à la consommation, certains sont affectés, d’autres n’ont aucune destination prévue. La règlementation de ces prêts répondant à des règles différentes des crédits immobiliers.
Pour cela, il est nécessaire qu’ils ne dépassent pas 75 000 € (contre 21 500 € auparavant) et soient souscrits sur une durée supérieure à 3 mois. Vous bénéficiez entre autres d’un délai de renonciation de 14 jours.

Le cas du prêt-auto est le plus caractéristique du prêt à la consommation affecté. Ce type de prêt peut être souscrit directement auprès de sa banque ou bien sur le lieu de vente, comme c’est souvent le cas. Quelle que soit la manière dont le prêt est souscrit, il est essentiel de préciser sur le bon de commande que l’achat en question est conditionné à l’obtention d’un crédit.

En effet, en cas de refus de prêt bancaire, il sera ainsi possible d’annuler la vente.
La récente Loi LAGARDE est venue récemment renforcer le dispositif de protection de l’emprunteur, notamment dans le cas des prêts non affectés comme le credit permanent (ancien crédit révolving).

Plus d'articles sur le crédit

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux