• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Placement

Arbitrer entre les différents supports

Si les contrats multisupports permettent à l’épargnant d’investir dans différents supports et d’arbitrer à tout moment, les frais d’arbitrage de l’assurance vie peuvent coûter chers.

Qu’est-ce qu’un arbitrage dans un contrat d’assurance vie ?

Les contrats modernes dits multisupports proposent aux investisseurs de placer au choix aussi bien sur les marchés boursiers, immobiliers, obligataires ou sur des supports sécurisés comme les fonds en euros.

L’arbitrage en assurance vie permet alors de passer d’un support à l’autre sans avoir à effectuer de retrait partiel, évitant alors de subir la fiscalité très lourde prévue en cas de rachat avant huit ans.

L’arbitrage dans un contrat d’assurance vie est donc une opération de transfert qui permet de vendre les parts détenues dans un des fonds au profit d’un autre.

L’arbitrage, outil de gestion moderne de l’assurance vie

Arbitrer entre les différents supports de son contrat d’assurance vie est un outil de gestion très efficace pour rendre plus performants ses placements. Vous pouvez ainsi profiter des opportunités du marché si vous savez quel placement choisir ou à contrario sécuriser ses plus-values en arbitrant au bon moment.

C’est d’autant plus utile dans les périodes de crise financière comme on en connaît aujourd’hui. Le fonds en euros peut ainsi constituer un support d’attente tout en permettant de saisir des opportunités sur les marchés. Pour cela, il suffit d’effectuer un arbitrage sur son assurance vie en transférant les sommes du support en euros sur des fonds actions.

Les arbitrages automatiques

Certains contrats d’assurance vie prévoient dès la souscription d’effectuer automatiquement certains arbitrages sans avoir à accomplir la moindre formalité. Pratique quand on ne peut pas suivre de près ses opérations.

La sécurisation des plus-values

Cet arbitrage automatique prévoit de sécuriser les résultats obtenus sur certains supports dès lors qu’ils ont atteint un certain seuil fixé par le souscripteur.

Dynamisation des plus-values

À l’inverse, cette option permet d’arbitrer automatiquement chaque année les plus-values enregistrées sur le support en euros vers des placements qui rapportent plus comme les fonds actions.

Ces placements peuvent-être plus rentables à condition d’investir au bon moment.

Il existe évidemment d’autres formules d’arbitrage automatique sur les contrats d’assurance vie actuels.

Attention aux frais d’arbitrage

Certains contrats accordent un arbitrage gratuit par an. Pour le reste, comptez en général 1% du montant transféré, ce qui peut finir à la longue par coûter cher. D’autre part, vérifiez que le gestionnaire ne prélève pas à nouveau des frais d’entrée sur les nouveaux versements.

Nos meilleurs articles sur l'assurance vie

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux