• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Crédit

Trouver un crédit hors de France : les dangers qui vous guettent

La Communauté Européenne étant un large espace d’échange économique ou circulent librement les capitaux, les français peuvent donc librement souscrire un pret à l’etranger. Qu’en est-il dans la réalité ? Peut-on obtenir un credit auprès de n’importe quelle banque étrangère ?

Les obstacles qui vous attendent

Pour celui qui cherche à obtenir un pret à l’étranger, les obstacles sont nombreux et finissent en général par rebuter les meilleures volontés.

Difficile de trouver l’information

Tout d'abord, il faut être capable de trouver l’information. Vers quel pays doit-on se tourner ? Quelles sont les formalités à accomplir ? Comment trouver un interlocuteur fiable ?
Internet ne permet pas aisément de répondre à ces questions, preuve que la pratique ne s’est pas démocratisée.

Les courtiers quant à eux ne connaissent que très rarement les rouages des modalités d’un crédit à l’étranger.

Problème lié à la règlementation pour les non-résidents

Certains pays ouvrent facilement des comptes aux non-résidents, comme la Suisse ou le Luxembourg, mais les conditions d’accès risquent de ne pas vous convenir, car le ticket d’entrée est plutôt élevé. Il n’est en général pas facile d’ouvrir un compte bancaire sans contrat de travail ou une autorisation de séjour.

La barrière de la langue

D’autres obstacles "naturels" vous attendent comme la barrière de la langue si vous vous adressez à un pays non francophone. Vous devrez alors maîtriser l’anglais. Mais imaginez un entretien mené à Madrid en Anglais avec un contrat de prêt rédigé en espagnol. Difficile de trouver plus compliqué.

Les choses deviennent plus simples si vous avez une double nationalité et que vous maîtrisez la langue.

Les frais de déplacement

Pensez également que vous ne pourrez pas obtenir un prêt à l’étranger en un seul entretien. Vous devrez donc prévoir des frais de déplacement, voire d’hébergement si vous devez rester plus d’une journée.

Le cas des personnes fichées au FICP

Trouver un credit à l'etrangerLes personnes inscrites à la banque de France au Fichier Central des Incidents de Paiement (FICP) n’ont plus accès au crédit. Tous les emprunteurs qui se sont retrouvés un jour dans ce cas savent combien cette situation est difficile.

Faire un credit à l’etranger apparait alors comme une alternative intéressante, le fichier des incidents FICP n’étant consultable que par les Banques françaises et étrangères installées en France.

Cette absence de transparence rend par ailleurs méfiantes les banques étrangères qui ne sont pas moins exigeantes que les banques françaises. Et sans informations suffisantes, il y a tout lieu à parier que la banque refuse le prêt.

Les situations favorables pour emprunter à l’étranger

Le cas des frontaliers

Les frontaliers sont dans une situation plus favorable, car ils détiennent un contrat de travail dans le pays. Mettre en concurrence une banque française avec une banque du pays est une démarche somme toute logique.

Pour les frontaliers suisses, il sera même opportun de bénéficier des avantages d’un crédit immobilier en franc suisse pour éviter le risque de change. En effet, la Suisse ne fait pas partie de l’Union Européenne et les salaires sont donc versés en Francs suisses.

Acheter un bien à l’étranger

Acheter à l'étranger facilite la négociation d'un prêt sur place. Tout d'abord, la banque étrangère ne sera pas étonnée de votre démarche. Ensuite, la mise en place d’une garantie sera facilitée avec une hypothèque sur le bien.

Quelle est la réglementation qui s'applique ?

Depuis 2002, toutes les banques européennes utilisent la même formule mathématique pour calculer le taux effectif global. Cette directive permet de comparer des offres identiques.

Par ailleurs, il est fortement conseillé de ne comparer que le TEG qui tient compte de tous les frais annexes liés à votre prêt immobilier. On parle également de TAEG qui annualise le taux.

Si vous obtenez un prêt d’une banque étrangère, vous devrez vous poser le problème de la règlementation du contrat. Sera-t-il soumis à la loi du pays ou siège la banque ou bien à la règlementation française qui est une des plus strictes et des plus protectrices d’Europe.

La convention de Rome sur le crédit

La convention de Rome protège l’emprunteur et empêche l’organisme bancaire de le priver de la réglementation de son pays si celle-ci lui est favorable. La banque et l’emprunteur désignent alors librement la réglementation qui s’appliquera au contrat de prêt. À défaut, c’est la loi du pays qui s’appliquera.

Toutefois, dans la pratique, difficile de contraindre la banque de ne pas choisir la réglementation à appliquer.

Nos meilleurs articles sur les emprunts

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux