• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> banque

Le coût d'un découvert bancaire sans autorisation

Si le découvert bancaire permet de gérer en souplesse son compte courant, le découvert non autorisé peut rapidement devenir source de conflit avec sa banque.

La facilité de caisse négociée avec votre banque a un coût maîtrisé puisque le taux d’intérêt figure en principe dans la convention de compte qu’elle vous a remise ou tout au moins dans un avenant que votre conseiller aura pris soin de vous faire signer.

Calcul des agios bancairesDans le cadre d’un découvert non autorisé, les choses sont plus compliquées.

Qu’il s’agisse d’un dépassement qui vous a été accordée ou d’un solde débiteur intervenant sans autorisation, l’évènement risque au final de vous coûter bien cher et de vous causer de sérieux désagréments.

Calcul des agios d’un découvert non autorisé

La banque facture ses agios chaque trimestre en utilisant en principe la méthode des nombres. Cette formule consiste à multiplier d’abord le solde de votre compte bancaire par le nombre de jours ou ce dernier est débiteur puis par le taux d’agios pratiqué.

Le taux des agios bancaires

La loi limite le taux pratiqué pour un découvert non autorisé au taux d’usure fixé par la banque de France. Ce taux se montait au dernier trimestre 2011 à 19,15% (pour le montants qui se situent entre 1524 et 3000 €), ce qui est loin d’être négligeable.

Le risque d’un litige

Mais outre son coût élevé, un découvert non autorisé  peut vous mettre en difficulté vis-à-vis de votre banque. Celle-ci peut exiger que vous remettiez votre compte en position créditeur.

Pour cela, elle devrait vous laisser un délai raisonnable pour y parvenir, mais sachez toutefois que rien ne l’y oblige et qu’elle peut tout à fait exiger que vous créditiez votre compte immédiatement.

Important : il arrive que certaines banques aient recours à des pratiques illégales pour régler le problème comme effectuer un virement sans votre autorisation à partir de votre livret bancaire pour créditer votre compte. Sachez que rien ne l’autorise à le faire si vous ne l’avez pas décidé.

Dans tous les cas, si vous êtes en litige avec votre banque, demandez à rencontrer votre conseiller en premier lieu ou votre directeur d’agence. Prenez soin en parallèle d’acter le problème en envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception en exposant en détails la situation et vos reproches éventuels.

Nos conseils

Si vous devez vous retrouver dans une situation de découvert non autorisé, prenez l’initiative d’appeler votre conseiller et de lui exposer vos difficultés. Il n’y a rien de pire que de mettre la banque devant le fait accompli.

Vous pourrez alors envisagez des solutions à l'amiable et même si beaucoup de banques refusent d'accorder un prêt pour combler un compte débiteur, vous pourrez proposer d'étaler la dette sur quelques mois.

Nos articles à lire sur la banque
Nos articles sur le surendettement

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux