• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Placement

Investir dans un logement etudiant

L'investissement dans une residence etudiante relève du régime du loueur en meublé. Fiscalement intéressante, l'opération bénéficie d'un marché favorable du fait d'une grande pénurie de logements étudiants.

Un placement judicieux

L’investissement en résidence étudiante est devenu un placement intéressant du fait de la crise du logement étudiant. En effet, avec à peine plus de 150 000 logements universitaires pour 2,2 millions d’étudiants, la France a du mal à loger ses étudiants.

L’insuffisance de l’offre des pouvoirs publics crée un déséquilibre entre l’offre et de la demande.

L’autre facteur qui joue en faveur d’un investissement dans la residence etudiante provient de l’explosion du prix des loyers dans le privé ainsi que le niveau des garanties exigées par les propriétaires bailleurs.

Investir dans une residence immobiliere pour etudiants

Trouver un logement pour un étudiant sans la caution des parentsreste particulièrement difficile tout au moins à un prix abordable.

Les avantages liés à l'investissement

Ce type de placement donne le statut de loueur en meublé. Les avantages fiscaux dépendent du statut que vous choisirez.

  • Si vous optez pour le régime LMNP classique, l’activité relève du BIC et non des revenus fonciers, mais au final, vous ne déclarez quasiment aucun revenus.
  • Si vous optez pour le dispositif SCELLIER (possible jusqu’en 2012), vous bénéficierez d’une réduction fiscale de 25% sur 9 ans dans la limite de 300 000 €.

D’autre part, l’investissement de départ est moins élevé que pour un logement traditionnel. On peut facilement trouver des résidences étudiantes à moins de 60 000 €.
Enfin, vous récupérez la tva de 19,60%.

Le financement de la résidence étudiante

Le financement de votre investissement locatif s'effectuera d'une manière classique avec les mêmes difficultés que pour n'importe quel opération de defiscalisation relevant de la loi SCELLIER. Vous pourrez mettre en concurrence les différentes banques et comparer les différents emprunts immobiliers.

Notre conseil : attention aux discours rassurants des promoteurs, gestionnaires de patrimoine ou de tous ceux qui commercialisent ce type de produits et qui vous présentent l’investissement dans une residence etudiante comme une simple opération d'épargne.

Il s’agit d’un investissement immobilier avant tout et comme tout investissement immobilier, le choix du promoteur comme celui du choix de la résidence est essentielle.

Lire les autres articles sur l'immobilier

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux