• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Crédit

Nos conseils pour obtenir un petit crédit

On pense souvent à tord qu’emprunter une petite somme est plus facile qu’obtenir un prêt d’un montant élevé. La réalité est évidemment plus complexe car de nombreux critères interviennent dans l’analyse de risque de la banque. Voici nos conseils pour faire aboutir votre demande.

Crédit amortissable ou réserve d’argent ?

Obtenir une petite reserve d'argentSi vous recherchez un petit crédit sur Internet, il y a fort à parier que les propositions ne se limitent qu’à une réserve d’argent renouvelable, le plus souvent associée à une carte de crédit.

Même si le calcul des intérêts porte uniquement sur la somme effectivement utilisée, le coût final sera très important car les taux de ces emprunts sont particulièrement élevés.

Mais le plus grand danger réside dans le fait que la réserve se renouvelle au fur et à mesure de chaque remboursement d’échéance ce qui incite les ménages les plus fragiles à puiser systématiquement.

Notre conseil : si vous avez un besoin ponctuel qui se limite à une petite somme préférez un prêt amortissable, de préférence sur une durée raisonnable de 12 à 24 mois.

Exemple chiffré

Afin de vérifier l’impact du taux sur le coût du crédit, nous allons comparer un prêt personnel amortissable avec celui d’une réserve d’argent renouvelable.

Notre exemple porte sur un petit prêt d’un montant de mille euros. Nous considérons dans notre cas que la mensualité choisie pour la réserve renouvelable est identique à celle du prêt amortissable. Le prêt se remboursant sur 24 mois.

Type d'empruntTAEGMensualitéCoût du crédit
Pret amortissable5%44€56 €
Ecarts-+ 4€+ 139 €
Réserver renouvelable19%48 €195 €

Remarques : l'écart en terme de mensualité n'est pas très significatif mais le coût du crédit s'évère nettement plus lourd. Il le sera d'ailleurs encore plus si l'emprunteur ne remboursait pas régulièrement.

Quelles alternatives aux prêts bancaires ?

En réalité, le choix ne se porte pas toujours vers une solution bancaire classique. Nous vous suggérons quelques solutions alternatives qui dans certains cas s’avèrent plus économiques.

Le microcrédit personnel

Obtenir un microcredit de 300 à 1000 €Les personnes en situation précaire peuvent obtenir un microcrédit personnel pour une petite somme (en général entre 300 et 3000 €). Seule condition: il ne faut pas emprunter pour combler un découvert bancaire ou restructurer des dettes.

En cas de projet professionnel, adressez-vous aux institutions de microfinance. Ces dernières proposent aux personnes qui n’ont pas accès aux services bancaires de bénéficier d’un prêt de faible montant.

Le prêt familial

Tout le monde n’a pas un entourage familial qui dispose d’un capital disponible et qui soit d’accord pour s’en servir pour aider un proche. Il n’empêche, une aide financière de la famille ou d’un proche reste une solution souple et économique car elle vous  vous permettra dans bien des cas de rembourser le capital emprunté sans intérêt  et à votre rythme.

L’avance sur salaire

Dans bien des cas, obtenir un acompte de la part de son employeur permet de faire face un problème passager. En cas d’accord, il vous sera sans doute possible d’étaler le remboursement sur plusieurs mois. Autre avantage, vous n’avez aucuns intérêts à régler.

Notez qu'il y a une différence entre l'avance sur salaire et l'acompte. Dans le premier cas, l'employeur peut refuser votre demande. L'acompte constitue en revanche un droit absolu pour tous les salariés. Il représente la part de rémunération sur le travail déjà accompli dans le mois.

Le découvert bancaire autorisé

A condition de négocier le taux d’agios avec son banquier, le découvert bancaire peut s’avérer une meilleure formule qu’un crédit renouvelable,  à condition de rester dans les limites de l’autorisation et d’organiser son budget afin de la rembourser régulièrement.

Les dispositifs d’aide sociale

Les aides financières distribuées par les caisses d’allocations familiales ne se limitent pas seulement aux prestations en faveur du logement ou de la famille et même si peu d’allocataires le savent, les CAF peuvent venir en aide aux plus défavorisées lorsque la situation l’exige.

Une enquête de 2009 auprès des bénéficiaires faisait d’ailleurs ressortir que 70% des personnes interrogées ne savaient pas que les Caisses d’Allocations Familiales pouvaient les aider en cas de besoin de faible montant.

Dans le même registre, les centres communaux ou intercommunaux d'action sociale (CCAS-CIAS) peuvent également vous venir en aide. Pour tout renseignement, adressez vous au service d’aide sociale de votre mairie.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux