• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Crédit

Comment réussir son premier achat immobilier ?

Un point complet sur les aides de l’Etat et des collectivités locales en 2013 pour une primo accession.

Simulation primo accédant

Nous vous proposons un récapitulatif complet sur les aides octroyées par les pouvoirs publics et les collectivités locales. Destinées à faciliter une primo-accession, elles sont pour la plupart soumises à une triple condition :

  1. Etre primo-accédant, c’est à dire ne pas avoir été propriétaire d’une résidence principale au cours des deux années qui précèdent la demande.
  2. Respecter un plafond de revenus.
  3. Acheter une résidence principale qui respecte les nouvelles normes thermiques.

Définition de l’accession aidée

Le terme d’accession aidée à la propriété regroupe toute une série de mesures proposées par l’Etat et par les collectivités locales à destination des candidats à une première accession. Ce soutien financier peut prendre la forme d’un prêt bonifié comme le PTZ Plus ou d’une subvention comme c’est le cas pour certaines aides locales.

Les différents dispositifs

Le PTZ plus

Le nouveau prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un prêt sans intérêt pour un premier achat dans le neuf respectant les nouvelles normes thermiques (RT 2012) ou bénéficiant d’un label BBC. Depuis le 1er janvier 2013 il permet aux deux premières tranches du dispositif de bénéficier d’un différé total de remboursement.

L’épargne logement


Malgré la réforme de Christine Lagarde en 2011, l’Epargne Logement n’attire plus. Il faut dire que le niveau des taux proposés par les banques à l’heure actuelle est nettement inférieur aux taux du PEL ou du CEL.

Le prêt action-logement

L’ancien prêt patronal a été réformé par les pouvoirs publics. Le tout nouveau prêt action-logement est désormais réservé à une primo-accession, à condition que le logement respecte les normes énergétiques. D’autre part, le bénéficiaire ne doit pas dépasser un plafond de revenu correspondant à celui en vigueur pour le prêt locatif intermédiaire.

Bon à savoir : les salariés déjà propriétaire de leur résidence principale peuvent également prétendre au prêt Action-Logement en cas de mobilité professionnelle.

Le prêt PAS

Financer un premier achat avec un PAS permet à l’emprunteur d’être éligible à l’APL. C’est le seul avantage que procure le prêt à l’accession sociale, le plafond de taux imposé par l’Etat étant nettement supérieur à celui que proposent la plupart des banques.

Privilégiez cet emprunt si vous pensez que vos revenus vous permettent de  bénéficier d’une aide personnalisée au logement. A savoir : le montant de l’APL n’est pas pris en compte dans le calcul de l’apport.

Acheter un logement HLM dans le cadre de l’accession sociale

Contrairement à une idée reçue, l’acquisition d’un logement HLM n’est pas réservée aux seuls locataires d’un logement social de plus de 10 ans. Chacun peut se porter acquéreur d’un logement social non occupé. Par ailleurs, un locataire en place peut faire la demande au profit de ses enfants.

Le prix d’un appartement ou d’une maison HLM est fixé librement par l’organisme dans une fourchette de plus ou moins 35% par rapport à l’avis rendu par le trésorier payeur général (TPG). Cette liberté rend difficile l’appréciation du marché d’une région à l’autre mais peut permettre de réaliser une bonne affaire en cas d’évaluation inférieure aux prix du marché.

Il est recommandé de garder le logement pendant 5 ans. Dans le cas contraire, vous devrez rembourser à l’office HLM une somme correspondant à la décote effectuée par l’organisme par rapport au prix estimé par le TPG.

Faire une simulation de son financement

Simuler un prêt en primo accessionComparez gratuitement les offres aux primo-accédants de plus de 100 banques et obtenez une simulation en quelques minutes à peine.

Prenez le temps d’étudier les propositions et lisez attentivement tous les documents.

Ne vous attachez pas à comparer uniquement le taux d’intérêt et négociez point par point tous les éléments de l’offre

 

Quelques exemples d’aides locales avec Montpellier, Paris et Marseille

En complément des aides accordées par les pouvoirs publics, les primo accédants peuvent bénéficier de prêts aidés locaux. En effet, de nombreuses collectivités locales apportent une contribution financière sous la forme d’un prêt bonifié ou d’une subvention.

Le prêt Paris Logement

La ville de Paris avec le PPL 0 % est l’un des dispositifs les plus anciens. Il a permis à 19000 ménages en première accession d’acquérir un logement dans Paris intra-muros. Le montant du crédit peut aller jusqu’à 79 761 euros pour un couple avec deux enfants à charge.

Le chèque premier logement de la Ville de Marseille (CPL)

L’objectif du dispositif CPL de la Ville de Marseille est d’aider les candidats à la primo accession pendant les 10 premières années de leur crédit grâce à une subvention dont le montant dépend à la fois de la situation familiale de l’emprunteur et de ses revenus. Il est strictement réservé aux logements "écologiques".

Les appartements neufs dans le cadre du VEFA doivent bénéficier de la norme BBC. Quant aux logements anciens, leur indice de performance énergétique ne doit pas être supérieur à E. En contrepartie, le bénéficiaire s’engage à occuper le logement pendant au moins 5 ans.

L’accession aidée de la Ville de Montpellier

La mairie de Montpellier apporte son soutien aux ménages à revenus modestes mais limite son aide aux seuls appartements neufs situés en ZAC à condition d’occuper le logement pendant au moins 7 ans.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux