• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Crédit

Retraités : la nouvelle cible des organismes de rachat

De plus en plus de séniors font appel au rachat de crédits, un profil qui intéresse grandement les banques spécialisées qui ont su adapter leurs produits.

Le marché du rachat de crédits pour les séniors intéresse de plus en plus les établissements spécialisés qui possèdent des compétences en matière de prêt hypothécaire et en restructuration, ainsi que les courtiers spécialisés attirés par les importantes commissions distribuées.

Il est vrai que la génération du "papy boom" s’est montrée plus consommatrice de loisirs que les précédentes et nombreux sont les retraités à avoir souscrit à un prêt à la consommation (plus d’un ménage sur trois de plus de 55 ans).

Une situation parfois complexe

Si les séniors font plus souvent appel aux organismes de rachat de crédit, c’est souvent dû à une situation économique héritée de la période où ils étaient en activité.

Les emprunts souscrits pour financer la voiture, l’achat d’un camping-car, les travaux sur la résidence principale ou encore l’acquisition d’une résidence secondaire ont parfois fortement impactés le budget, alors même que le départ à la retraite coïncidait avec une baisse du pouvoir d’achat, provoquant parfois une situation de surendettement.

C’est encore plus pénalisant lorsque les retraités sont contraints de soutenir économiquement des proches. La crise financière et la mauvaise situation de l’emploi les amènent souvent les à venir financièrement en aide aux enfants ou petits-enfants.

Les atouts des retraités

Racheter ses prets quand on est séniorLes retraités français sont en moyenne plus jeunes que leurs homologues européens. A titre de comparaison, il faut savoir qu’en 2020 les séniors représenteront 38% de la population au Royaume Uni contre 32% en France.

Malgré la lente érosion du niveau des pensions (au regard de l’inflation), les plus de 60 ans intéressent les banques. Une bonne part d’entre eux est propriétaire, ce qui facilite le rachat de crédit grâce à  la mise en place d’une garantie hypothécaire.

De plus, les séniors ont recours au prêt, même lorsqu’ils possèdent des économies, par exemple sur des contrats d’assurance vie qui, si elles ne sont pas toujours liquides, peuvent être mises en nantissement.

Des produits adaptés

Les produits bancaires s’adaptent aujourd’hui aux situations des séniors. Notamment l’assurance emprunteur qui permet de couvrir les risques décès et invalidité jusqu’à l’âge de 85 ans, de quoi restructurer ses emprunts sur du moyen terme. Leur complexité a toutefois de quoi dérouter une clientèle qui a besoin de se sentir en sécurité pour adhérer à un service.

Il est fortement déconseillé d’opter pour une proposition trop sophistiquée et d’éviter les offres mixtes qui visent à proposer une formule d’épargne conjointement à l’opération de rachat. D’autre part, il est impératif de partir sur un taux fixe.

Les autres formules adaptées aux séniors

Si le problème de l’endettement peut s’avérer parfois crucial, rien ne sert de se précipiter sur la première solution avant d’avoir fait une analyse précise de la situation et avant de s’engager sur la voie d’un rachat de crédits, lourd de conséquences, les séniors ont intérêts à chercher d’autres solutions, comme la renégociation du prêt immobilier en cours, quitte à rallonger quelque peu la durée.

Il faut par ailleurs vérifier si une autre formule ne serait pas plus adaptée, comme le prêt viager hypothécaire du crédit foncier qui permet d’obtenir un financement grâce à la garantie d’un bien immobilier et de différer les remboursements jusqu’au décès des emprunteurs.

Cette solution est plus délicate à envisager lorsqu’il y a des héritiers car le prêt remboursé in fine subira la capitalisation des intérêts, ce qui a pour effet d’impacter considérablement la valeur du bien.

Les articles similaires

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux