• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Actualités
> Crédit

Regroupement de prêts : les dangers qui vous guettent

Souvent pratiquée dans l’urgence, parfois salvatrice, mais aussi très coûteuse, l’opération qui consiste à regrouper ses crédits ne doit jamais être prise à la légère. Tous nos conseils pour éviter les écueils.

Le règlement amiable de la dette

Les ménages qui cherchent à sortir de la spirale négative du surendettement ont intérêt à "purger" tous les recours à leur disposition avant de se décider pour une opération de regroupement.

En clair, le rachat de prêts n’est pas la seule solution pour s’en sortir. L’objectif prioritaire étant avant tout de diminuer les mensualités et de retrouver un taux d’endettement correct, nous conseillons de tenter au préalable une négociation dossier par dossier avec chaque créancier.

Les bonnes relations commerciales que certains clients entretiennent avec leur banque peuvent parfois servir de base à une négociation amiable. Cette dernière se montre souvent compréhensive et accepte de réaménager les prêts de ses clients.

Par ailleurs, il y a fort à parier qu’elle préférera se montrer conciliante plutôt que risquer laisser un client dans l’incapacité de régler ses dettes.

Les administrations acceptent elles aussi assez fréquemment un étalement de l’impôt aux contribuables qui rencontrent des difficultés financières.

Le recours à un courtier

Avoir une seule mensualiteLa démarche la plus habituelle pour regrouper ses crédits est d’avoir recours à un professionnel. Ce dernier permet de contourner les nombreux obstacles qui ne manquent pas de se dresser dans ce type de situation, comme :

  • Faire face à la complexité du montage du dossier de prêt
  • Trouver les différentes banques spécialisées susceptibles d’accepter l’opération de restructuration
  • Vérifier la faisabilité de l’opération
  • Établir des études de financement
  • Présenter la demande à l’organisme financier et argumenter en faveur de l’emprunteur

Le surcoût lié à l’opération de regroupement de prêts

Si regrouper tous ses prêts permet d’obtenir une mensualité plus faible, il faut être conscient que cette opération aura pour conséquence d’augmenter (parfois de façon considérable) le coût de chacun des emprunts.

Pour bien comprendre la conséquence d’une telle décision, nous vous proposons un exemple chiffré montrant l’écart entre les deux situations rencontrées par un ménage. La première dans la phase de surendettement et la seconde après une opération de restructuration. Pour faciliter l’étude, nous avons décidé de montrer des résultats hors assurance emprunteur.

Exemple chiffré

Prenons l’exemple d’un ménage dont les revenus professionnels s’élèvent à 2500 € nets mensuels dont la situation financière est la suivante :

LibelléTaux (1)

Capital

restant dû

Mensualité

Durée

restante

Coût du crédit en cas

de situation inchangée

Prêt-auto6,70%13000 €255,52 €48 mois12 264,96 €
Prêt renouvelable15,60%3000 €126 €30 mois (2)3 780 €
Prêt immo RP (3)4,20%122 200 €916,20 €180 mois164 916 €
Prêt conso7,25%3000 €119,52 €20 mois2390,40 €
Découvert bancaire17%2000 €-(4)340 €
Totaux
-143 200 €
1416,92 €-218 295 €
Taux d'endettement du ménage56,6%
(1) Taux proportionnel hors assurance
(2) Compte tenu de la possibilité de réutiliser la réserve, nous partirons sur notre exemple sur 30 mois.
(3) Sur la base d’un prêt initial de 170 000 euros sur 25 ans à 4,20%. Nous partons du principe que le capital restant dû tient compte des pénalités de remboursement anticipé.
(4) Calcul sur la base d’un solde débiteur moyen de 2000 € à 17% sur 12 mois

Solution numéro un

Durée: 240 Mois à 4,80%
Mensualité929,31 €
Total à verser929,31 X 240 =223 034 €
Taux d’endettement37,17%
Gain mensuel en pouvoir d’achat486 €
Coût du regroupement de crédits par rapport à la situation d’origine :
4739 €

Solution numéro deux

Durée 300 mois à 5,50%

Mensualité
879,37 €
Total à verser879, 37 X 300 = 263 811 €
Taux d’endettement35,17%
Gain mensuel en pouvoir d’achat537 €
Coût du regroupement de crédits par rapport à la situation d’origine :
45 516 €

Solution numéro trois

Durée 360 mois à 6%
Mensualité858,56 €
Total à verser858, 56 X 360 = 309 908 €
Taux d’endettement34,34%
Gain mensuel en pouvoir d’achat558 €
Coût du regroupement de crédits par rapport à la situation d’origine91 613 €

Nos conseils

Comme on peut le constater sur les tableaux ci-dessus, après avoir épuisé toutes les tentatives amiables pour se sortir des dettes, regrouper ses crédits devient une nécessité pour un ménage surendetté. En négociant la restructuration de l’ensemble de ses emprunts en cours, ce dernier pourra baisser de façon significative son endettement global et bénéficier de fins de mois plus faciles.

La solution numéro 1 n’aura pas de grandes conséquences sur le plan du coût de crédit, mais ne pourra pas de toute manière ramener le taux d’endettement au dessous de 33%. La deuxième solution semble être la plus intéressante des trois car elle permet au ménage de ramener le ratio à un niveau convenable, soit 35%.

Pour y parvenir, elle devra accepter de payer un surcoût de plus de 45 000 €. La dernière solution devra être écartée car elle ne présente aucun intérêt compte tenu du très faible écart avec la seconde sur le plan de l’endettement alors qu’elle occasionne un coût supplémentaire de 91 000 €.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux