• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Immobilier » Modèles gratuits de lettre de renonciation

Nos exemples de lettre pour renoncer à une promesse

Voici différents modèles gratuits de lettres de renonciation à une promesse de vente (ou d’achat) à choisir suivant le cas de figure dans lequel vous vous trouvez. Les exemples de courriers sont à reproduire tels quels et à compléter.

Chaque lettre correspond à une situation donnée et fait référence aux textes réglementaires. On considère ainsi 3 situations qui peuvent amener l’acquéreur à annuler sa promesse de vente :

  1. La rétractation
  2. La non-réalisation d’une clause suspensive
  3. Le renoncement au droit d’option

Trame commune aux trois modèles

Quel que soit votre cas, certains éléments sont communs aux trois courriers et doivent figurer.

  • Vos coordonnées en haut à gauche (Nom, prénom, adresse et téléphone).
  • Les dates de signature et de réception de la promesse. Démarrez vos courriers en rappelant le contexte.
Je fais suite à la promesse de vente signée le (date) et reçue à mon domicile le (date)

Précisez ensuite le bien sur lequel porte la promesse

pour l’acquisition de l’appartement (maison, terrain) situé à l’adresse suivante (préciser)
Terminez la lettre par une formule de politesse du type :

 

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

N’oubliez pas de dater et de signer. (En cas de pluralité d’acquéreurs, faites signer le document par chaque personne concernée).

Nous vous conseillons par ailleurs de transmettre votre courrier par voie recommandée avec accusé de réception

Vous vous rétractez dans les 7 jours

Voici le premier modèle qui vous permet de faire valoir votre droit de rétractation. A condition de transmettre le courrier dans le délai de 7 jours qui commence à courir le lendemain de la première présentation de la promesse de vente, vous pouvez librement renoncer à votre achat sans avoir à justifier des mobiles de votre renonciation.

Objet : Rétractation de la promesse de vente

Conformément à la faculté que m’offre l’Article 271-1 du Code de la Construction et de l’Habitation, je vous informe de ma décision de me rétracter de mon engagement.

Je vous remercie de bien vouloir me restituer l’acompte d’un montant de (préciser la somme) versé au jour de la signature par chèque bancaire numéro (indiquer numéro et nom de la banque).

Je vous rappelle que l’Article 271.2 du Code de la Construction et de l’Habitation vous impose de me restituer les fonds dans un délai maximum de 21 jours.

A savoir : l’acompte ne peut être exigé que lorsque la signature de l’avant-contrat a lieu en présence d’un professionnel (agent immobilier par exemple), à condition que ce dernier dispose d’une garantie financière

Votre financement est refusé

La clause d’obtention de prêt immobilier est une condition d’annulation de la promesse de vente en cas de refus de financement. Dans ce cas, le contrat est réputé n’avoir jamais existé.

Objet : Non-réalisation de la condition suspensive de prêt

Conformément à la faculté que m’offre l’Article 312-16 du Code de la Construction et de l’Habitation, je vous informe que ma banque a refusé le financement.

Je vous remercie de bien vouloir me restituer l’acompte d’un montant de (préciser la somme) versé au jour de la signature par chèque bancaire numéro (indiquer numéro et nom de la banque).

Je vous rappelle que la Loi vous impose de me restituer les fonds dans un délai maximum de 14 jours à compter de réception de la présente. Vous n’êtes pas sans savoir qu’à compter du 15e jour, cette somme produit des intérêts au taux légal majorés de moitié.

Vous trouverez ci-joint une copie de la lettre de refus qui m’a été notifiée par ma banque.

Vous renoncez au droit d'option

Dans le cas où vous renoncez au bénéfice du droit d'option, sachez qu'il n'existe aucun formalisme imposé. La seule condition étant d'informer le vendeur.

Objet : renoncement au droit d'option de la promesse de vente

Je vous informe par la présente lettre de ma décision de renoncer au droit d’option qui m’avait été conféré par la promesse de vente et expirant à la date (préciser).

Par ce refus, je renonce à acquérir le bien.

Articles qui pourraient vous intéresser

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux

pret immo
FAQ
Simulateurs
En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus