• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
Credit » Séniors

Obtenir un crédit quand on est retraité

Les banques se sont longtemps montrées réticentes à accorder un prêt à un sénior. La baisse des revenus au moment de la retraite et les problèmes liés à l’état de santé ont souvent constitué un frein.

Mais le marché a évolué favorablement et ces dernières ont su adapter leur offre de crédit aux retraités.

Il faut dire que ces derniers représentent une clientèle stable avec des revenus garantis par l’Etat, d’autant plus qu’ils bénéficient d’une espérance de vie de plus en plus longue.

Une offre ciblée

credit adapte aux retraitesOutre les solutions classiques, les banques proposent aujourd’hui différentes formules de crédit adaptées au sénior :

  • Les prêts à palier permettent l’ajustement des mensualités en fonction de la situation et donc de payer plus pendant la vie active afin de baisser les mensualités lors de la liquidation des droits à la retraite.
  • Le prêt viager hypothécaire évite tout remboursement jusqu’au décès.
  • Le prêt viager cautionné constitue une solution intermédiaire.

 

Les prêts à palier

Les banques ont innové et proposent aujourd’hui des formules adaptées aux plus de 50 ans. Elles permettent d’adapter le mode de remboursement à la nouvelle situation que crée la mise à la retraite et la baisse de revenus qu’elle occasionne (environ 30% pour un salarié du privé), en créant plusieurs paliers d’amortissement. Les mensualités du prêt sont dégressives.

La première étape dure jusqu’à la fin de la vie active. Le ménage amorti plus pendant cette période. Le montant est adapté à ses revenus actuels.

La deuxième phase de remboursement correspondant au départ à la retraite du premier co-emprunteur et provoque une première baisse de la mensualité.

La troisième phase correspond au départ à la retraite du 2e co-emprunteur avec une nouvelle baisse de la mensualité. La mensualité sera définitive jusqu’au terme.

Pret immobilier adapte a l'age de l'emprunteur

Le prêt viager hypothécaire

Le Crédit Foncier est le seul organisme à proposer le prêt viager hypothécaire aux séniors. Ce type de financement repose sur une formule innovante qui a été rendue possible par la réforme des sûretés de mars 2006. Toutefois, contrairement aux pays anglo-saxons, il n’est guère utilisé en France. Le mécanisme repose sur le principe de la recharge hypothécaire et s’adresse aux propriétaires d’un logement, qu’il s’agisse d’une résidence principale, d’une résidence secondaire ou d’un investissement locatif.

Il permet d’obtenir un crédit sans justificatifs en mettant en garantie le bien immobilier. Le montant dépend de la valeur du logement et nécessite une expertise immobilière à la charge de l’emprunteur.

Comptez entre 500 € et 1000 € suivant le logement. L’innovation tient au fait qu’aucun remboursement n’est dû jusqu’au décès du ou des emprunteurs.

A savoir : le bien hypothéqué doit être à usage d’habitation. Il n’est ainsi pas possible de proposer en garantie un garage, un bureau ou un local commercial.

Même si elle constitue une véritable innovation, cette solution n’est pas sans conséquence sur votre patrimoine. C’est pourquoi nous vous conseillons de prendre conseil auprès de votre notaire avant de vous engager.

Vous bénéficiez de la protection du Code de la Consommation et de la Loi SCRIVENER. La banque doit donc formuler sa proposition par écrit dans une offre préalable.

La Loi impose 10 jours de réflexion aux emprunteurs. Le remboursement s’effectue au décès du dernier emprunteur. Le produit de la vente servira à rembourser la dette qui correspond au capital emprunté augmenté des intérêts. Deux cas de figure peuvent se produire.

  1. La vente est supérieure à la dette : le solde sera inscrit à l’actif successoral et ira aux héritiers en suivant les règles de la succession.
  2. La vente s’avère insuffisante pour rembourser la dette, les héritiers n'ont rien à régler.

Avantages et inconvénients

Avantages

  • Aucun remboursement jusqu’au décès du ou des emprunteurs.
  • Pas d’obligation d’assurance.
  • Aucun questionnaire de santé n’est exigé.
  • Le logement reste la propriété des emprunteurs.
  • Le prêt est accordé sans condition de revenus.

Inconvénients

  • Le prêt n’étant pas amorti, le coût final de l’emprunt peut s’avérer très important avec les années.
  • Les frais de dossiers sont particulièrement élevés.
  • Le patrimoine perd de sa valeur.
  • Les taux pratiqués sont nettement au dessus du marché.
  • En cas de remboursement anticipé avant le terme, il faut payer des indemnités (voir Décret n° 2006-1540 du 6 décembre 2006 ci-dessous).
  • L’héritage est moins important pour les héritiers.E
  • En cas de vente, de donation ou de démembrement, il faut rembourser le capital restant dû en totalité.

Emprunt court terme

Références législatives

  • Ordonnance du 23 mars 2006
  • Article L.314-5 du Code de la Consommation relatif à l'offre préalable
  • Décret du 6 décembre 2006 relatif aux remboursements anticipés

Le prêt consommation classique

De nos jours, il n'est pas rare de voir les séniors de plus de 70 ans faire appel au crédit. Cela tient au fait que la situation financière des retraités s’est nettement dégradée. Ces Derniers sont par ailleurs de plus en plus nombreux à avoir besoin d’un découvert bancaire. D’après l’observatoire des crédits aux ménages, 1 retraité sur 4 détenait un crédit consommation en 2010.

Notre conseil : préférez un prêt amortissable classique qui permet de rembourser la dette en quelques années sans amoindrir son patrimoine et de garder intact l’héritage.

L’état de santé peut être un frein

L'assurance de prêt pour séniors reste à ce jour un véritable obstacle. Chaque emprunt doit en effet être garanti en cas de décès et d’invalidité et les tarifs après 50 ans deviennent très importants. D’autre part, en cas de problème de santé, il y a de fortes chances que la compagnie applique des majorations. Elle peut également dans certains cas être amenée à exclure certains risques des garanties.

Les contrats d’assurance décès invalidité des prêts se sont adaptés aux exigences des séniors et permettent de garantir l’emprunteur jusqu’à l’âge de 90 ans. En cas de refus d’assurance, la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) n’offre pas de solutions aux séniors. En effet, celle-ci comporte des limites d’âge (50 ans en cas de crédit à la consommation et 70 ans en cas de prêt immobilier).

Le nantissement

Il est possible de nantir un contrat de placement au profit de la banque. Evidemment, cette solution nécessite de disposer d’un capital et empêche toute utilisation de la somme mise en garantie jusqu’au complet remboursement du prêt. En contrepartie, la banque n’exigera pas de garantie. Une autre solution consiste à changer la clause bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie existant ou d’un contrat de prévoyance

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux

pret immo
FAQ
Simulateurs
En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus