• Emprunt immobilier, construction
  • Retraite et assurance
  • Guides, conseils financements immobilier
  • Préparer votre avenir : emprunts, retraites, biens
  • Que pouvez vous emprunter pour vos projets ?
  • Rachat de crédit et financement
credit » Les credits » Pret tresorerie entreprise

Credit de trésorerie pour les sociétés

Le pret de trésorerie d’entreprise est un crédit à part entière et fait partie des différentes solutions auxquelles peut avoir recours l’entrepreneur comme la mobilisation de créance, l’affacturage, le billet de trésorerie ou même le découvert bancaire.

Voici un inventaire complet des différentes formules à disposition des entrepreneurs.

La mobilisation de créances

La mobilisation de créance est une opération qui permet à l’entreprise d’obtenir en avance le paiement d’une créance qui aurait dû être payable à terme.

L’Escompte

Le principe de l’escompte est simple : la banque avance à l’entreprise le produit de ses créances représentées par des effets de commerce en contrepartie d’une rémunération – les agios- qui comprennent à la fois les intérêts de l’avance et la commission bancaire.

Charge à la banque, devenue créancière cambiaire d’encaisser la traite auprès de son client. La ligne de financement accordée représente le maximum d’effets escomptés. C’est un point qu’il faut évidemment discuter avec sa banque.

Faire une demande en ligne tresorerie d'entreprise

La cession Dailly

C’est une forme de pret de trésorerie d’entreprise dont le principe repose sur la garantie apportée par un certain nombre de créances, en général justifiées par des factures. Le fonctionnement est un peu similaire à l’escompte. La banque inscrit ces créances dans un bordereau (bordereau Dailly) et envoie au client débiteur une notification de payer. À compter de ce moment, celui-ci ne pourra régler qu’à la banque.

La mobilisation Dailly est encadrée par le code monétaire et financier et représente une forme simplifiée de la mobilisation de créances. Elle permet à l’entreprise de mobiliser des créances qui ne sont pas matérialisées par des effets de commerce qui deviennent après acceptation, opposable aux tiers comme les traites remises pour escompte.

L’affacturage ou l’externalisation des comptes clients

Le principe de l’affacturage repose d’une part sur un prêt de tresorerie accordé à l’entreprise par un organisme de crédit qu’on appelle le Factor et d’autre part par la couverture des éventuels impayés.

Ce principe entre dans le cadre de l’externalisation de la gestion des comptes clients, le factor se chargeant ensuite d’encaisser les créances.

À la différence de l’escompte, l’affacturage repose sur le principe d’un rachat de créance par l’organisme de crédit contre rémunération. L’entreprise transfert ainsi le risque d’impayés au factor.

billet de tresorerie

La facilité de caisse et le découvert bancaire

La facilité de caisse permet à l’entreprise de bénéficier d’une autorisation de débit de la part de sa banque. Elle comporte deux inconvénients :

  1. Tout d’abord, ce crédit ponctuel revient cher
  2. Ensuite la banque peut y mettre fin à tout moment, ce qui risque de vous mettre dans la situation d'un découvert non autorisé.

À l’inverse, l’autorisation de découvert est un véritable contrat négociable soit lors de l’ouverture du compte bancaire, soit ultérieurement. Il apporte une plus grande sécurité que la facilité de caisse.

Cette autorisation "contractualisée" avec la banque s'apparente à un véritable crédit professionnel sans apport. Il est donc nécessaire de vérifier si un prêt à court terme n'est pas plus avantageux.

Le crédit par signature

Il peut arriver dans certaines situations que la banque accepte de s’engager par le biais d’un crédit par signature. Dans ce cas, elle n’effectue aucune avance de fonds mais en garantissant l’entreprise, elle lui permet de différer le paiement de la dette donc de bénéficier indirectement d’un crédit.

La banque va donc s’engager auprès des fournisseurs à payer en lieu et place de l’entreprise en cas de défaillance de sa part.

Les billets de trésorerie

Ces instruments de paiement permettent de transférer sur le marché monétaire certaines créances qui deviennent alors négociables sur des périodes pouvant aller jusqu’à un an. Ainsi, d’autres entreprises intéressées par ces créances peuvent-elles accorder le crédit de trésorerie nécessaire sans passer par le circuit bancaire.

Compte tenu de la complexité du système et des montants minimums des titres, les billets de trésorerie ne sont pas adaptés aux petites structures.

Service avance + d'Oseo

L'aide d'OSEO

OSEO est un établissement public qui apporte son aide aux entrepreneurs locaux de deux manières
En garantissant les emprunts auprès des banques et de certains investisseurs en fonds propre.

  • En prêtant en partenariats avec des banques
  • En partageant le risque avec elles.

Le service avance +, permet aux entreprises d’obtenir un prêt de trésorerie pour faire face aux échéances à venir. Toutefois, ce service est limité aux créances venant soit d’Établissements publics soit de créances privées agrées par OSEO.

L’initiative des collectivités locales

Il faut souligner l’initiative de certaines collectivités locales qui ont décidé de faire face à la grave crise économique et financière qui sévit et les nombreuses faillites qui s’en suivent.

C’est ainsi que, pour sauver de nombreux emplois, le département des Hautes-Alpes propose des prêts de trésorerie pour vernir en aide les entreprises qui ont plus de 3 ans d’ancienneté et qui se trouvent en difficultés. Deux préalables sont toutefois requis :

Cet emprunt peut s’étaler sur une durée pouvant aller jusqu’à 7 ans avec un différé de remboursement de 2 ans. Le montant de l’avance est d’un maximum de 100 000 euros pour une entreprise de 15 salariés et plus.

À noter qu’une caution solidaire est requise au-delà de 5000 €.

http://www.emprunt-et-credit.com/guide-du-credit/les-credits/pret-tresorerie-entreprise.htm

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler sur les réseaux sociaux

Articles dans la même thèmatique

Réseaux sociaux

Twitter


Baromètre des taux

Taux fixes immobiliers 31/07/14

7 ans 1.95%
10 ans 2.35%
15 ans 2.60%
20 ans 2.90%
25 ans 3.15%
30 ans 3.65%